Actualités
 
Toutes les actualités
  • Eau de Paris et Paris Habitat-OPH s'associent pour équiper gratuitement 15 000 logements de kits économiseurs d'eau

    Paris, le 06/12/2012

    15 000 logements sociaux équipés de kits économiseurs d'eau

    Eau de Paris (régie publique chargée de la production et de la distribution de l’eau dans Paris) et Paris Habitat-OPH s’associent pour équiper gratuitement 15 000 logements en kits économiseurs d’eau, sur douze mois. Une telle initiative permet de poursuivre un double objectif : au plan environnemental, préserver la ressource naturelle qu’est l’eau ; au plan social, permettre aux locataires de diminuer leur consommation d’eau d’environ 15 % réduisant ainsi leur facture de consommation d’eau ainsi que celle d’énergie pour l’eau chaude, et ceci tout en satisfaisant pleinement leurs besoins.

    Constitué de trois bagues, le kit économiseur d’eau est installé sur la robinetterie existante. Il se compose d’un limitateur de débit sur le robinet de l’évier en cuisine (entre 6 et 9 litres par minute), sur le robinet du lavabo (entre 2,4 et 4,5 litres par minute) et sur le pommeau de la douche (entre 8 et 10 litres par minute). Le coût des interventions est intégralement pris en charge par Eau de Paris et Paris Habitat-OPH.

    Pour accompagner cette opération, un livret d’information est distribué aux habitants, de nombreuses actions de sensibilisation sont menées et un comité de suivi est mis en place entre Eau de Paris et Paris Habitat-OPH afin d’évaluer l’impact de la pose des kits sur les consommations d’eau et d’énergie et de recueillir l’opinion des locataires concernés.

     

    Chiffres clés :       

    v Prix du kit économiseur d’eau installé : 12 euros TTC

    v Objectif : réduire de 15 % la consommation des locataires et diminuer d’autant leur facture

    v Budget moyen annuel d’eau pour une famille de 2 personnes : 300 euros

    v Consommation  quotidienne d’eau pour une famille de 2 personnes à Paris : 275 litres

    v Économie moyenne annuelle attendue suite à l’installation du kit pour une famille de 2 personnnes : 50 euros


  • Inauguration de 22 logements 50 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie dans le 4e à Paris

    paris, le 28/11/2012

    Inauguration de 22 logements 50 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonneriedans le 4e à Paris

    Paris, le 28 novembre 2012

    Mardi 27 novembre 2012, Paris Habitat-OPH a officiellement inauguré 22 logements 50 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie dans le 4e arrondissement à Paris. L’événement s’est déroulé en présence de M. Jean-Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris en charge du logement, Président de Paris Habitat-OPH ; M. Christophe Girard, Maire du 4e arrondissement, Conseiller de Paris.

    Étaient également présents, M. Stéphane Dambrine, Directeur Général de Paris Habitat-OPH ;  Mme Claire  Guidi, Conseillère de Paris, Adjointe au Maire en charge de l’urbanisme, du logement et des personnes en situation de handicap ; Mme Evelyne Zarka Adjointe au Maire, en charge de la vie scolaire, des sports, de la mémoire et du patrimoine,  Mme Corine Faugeron Adjointe au Maire, en charge des espaces verts, de la biodiversité, de la propreté, du traitement des déchets et déléguée à l’égalité femme/hommeles, le cabinet d’architectes F+L et l’entreprise générale Bati-Rénov.

    Ce bel ensemble s’inscrit dans le cadre du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) du quartier du Marais. Ce secteur étant protégé, la modification des éléments de façades et de certains détails intérieurs remarquables ont complexifié l’atteinte des objectifs énergétiques envisagés. Ces difficultés ont orienté des choix techniques fondamentaux et le système énergétique afin d’établir un niveau de performance de l’ordre de 80kWhep/m²/an demandés par la ville. Paris Habitat-OPH a fait de cette résidence le premier immeuble Plan climat réhabilité dans le 4e arrondissement.

     

    Pour télécharger le dossier de presse cliquez ici

    Pour télécharger le communiqué de presse cliquez ici

     


  • Découverte des projets émergents dans le 20e

    paris, le 26/11/2012

    Découverte des projets émergents dans le 20e

    Paris, le 26 novembre 2012
     
     
    Samedi 24 novembre 2012, Paris HabitatOPH a organisé une promenade dans le 20e pour découvrir
    les projets émergents de cet arrondissement. L’événement s’est déroulé en présence de M. JeanYves Mano, Adjoint au Maire de Paris en charge du logement, président de Paris HabitatOPH ; Mme Frédérique Calandra, Maire du 20e
    arrondissement. Étaient également présents, M. Stéphane Dambrine, Directeur Général de Paris HabitatOPH ; M.
    Jacques Baudrier, Conseiller d'arrondissement, Adjoint à la Maire du 20e. "Urbanisme, architecture et espace public" ; Mohamad Gassama, Adjoint à la Maire du 20e. "Démocratie locale, budgets participatifs, relations internationales et francophonie" Mme Nathalie Maquoi, Conseillère d'arrondissement. Adjointe à la Maire du 20e. "Jeunesse, vie étudiante, jeunes travailleurs et protection de l'enfance" ; Mme Fanely CarreyConte, Députée de la 15e circonscription de Paris, les
    architectes des opérations et les entreprises générales. La visite a commencé par le 241/243 avenue Gambetta, une opération qui prévoit la construction de 18 logements sociaux et une crèche de 66 berceaux, livraison en février 2014. La deuxième opération d’ampleur est située, 1246 boulevard Davout. Divisée en deux tranches, la première tranche qui sera livrée en février 2014 concerne : une crèche collective de 66 berceaux, une crèche familiale de 63 berceaux, une halte garderie de 20 places, 47 logements sociaux (41 PLS et 6 PLAI ULS), 1 logement de fonction, 2 commerces et 102 places parking en soussol. La 2èmetranche qui sera livrée fin 2015 comprend : une bibliothèque numérique, 21 logements sociaux, 20 places de stationnement. La visite s’est terminée 117119 rue Ménilmontant où vont se construire : une crèche de 66 berceaux et 87
    logements étudiants.
     

    Pour télécharger le dossier de presse cliquez ici

    Pour télécharger le communiqué de presse cliquez ici

     

     


  • Inauguration des logements des îlots 1 & 3 des Mordacs 94500 Champigny-sur-Marne

    Paris, le 19/11/2012

    Inauguration des logements des îlots 1 & 3 des Mordacs 94500 Champigny-sur-Marne

     

    Paris, le 19 novembre 2012

     Vendredi 16 novembre 2012, Paris Habitat-OPH a officiellement inauguré les logements des îlots 1 & 3 des Mordacs, 33, avenue du 8 mai 1945  à Champigny-sur-Marne. L’événement s’est déroulé en présence de M. Jean-Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris en charge du logement, président de Paris Habitat-OPH M. Dominique Adenot, Maire de Champigny-sur-Marne ; Mme Marie Kennedy, Conseillère générale déléguée du Val-de-Marne ; Mme Emmanuelle Cosse, Vice-présidente chargée du logement, de l’habitat, du renouvellement urbain et de l’action foncière.

    Étaient également présents, l’architecte M. Edouard François et l’entreprise générale Léon Grosse.

    Paris Habitat-OPH a livré en juillet 2012 les îlots 1 & 3 des Mordacs. Ils se structurent en trois parties distinctes. La première, du rez-de-chaussée au 2 étage rappelle, en façade, des maisons de ville. La partie intermédiaire, du 3e au 5e niveau est composée de logements en bande, pouvant s’assimiler aux barres des années 60. Au 6e et dernier étage, sont posées des maisons de ville. La lumière naturelle éclaire, toute la journée, les appartements qui sont tous traversants. Au rez-de-chaussée de l’îlot 1, le bâtiment compte 4 commerces qui ont été vendus par Paris Habitat-OPH en VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement) à Epareca. Ils abritent une moyenne surface alimentaire, un bartabac- brasserie, un salon de coiffure et dans quelques semaines la Maison pour Tous.

    Pour télécharger le dossier de presse cliquez ici

    Pour télécharger le communiqué de presse cliquez ici

     


  • Pose de drapeau à Binet dans le 18e arrondissement

    paris, le 08/11/2012

    Pose de drapeau à Binet dans le 18e arrondissement

     

    Paris, le 8 novembre 2012

    Mercredi 7 novembre 2012, Paris Habitat-OPH a officiellement posé le drapeau de l’entreprise générale Sicra Île-de-France sur le lot 2 du secteur Binet, 16-30 avenue de la porte Montmartre dans le 18e, marquant ainsi la fin du gros œuvre. L’événement s’est déroulé en présence de M. Daniel Vaillant, Maire du 18e arrondissement, député de Paris, ancien ministre ; de Mme Gisèle Stievenard, Adjointe au Maire de Paris en charge de la politique de la Ville et de l’engagement solidaire ; de M. Jean-Philippe Daviaud, Conseiller régional d'Ile-de-France ; de M. Bertrand Munch, Préfet, Secrétaire général de la préfecture de Paris.

    Étaient également présents, M. Stéphane Dambrine, Directeur général de Paris Habitat-OPH ; M. Michel  Neyreneuf, Adjoint au Maire, chargé de l'Urbanisme, des politiques du logement et du développement durable ; Mme Violaine  Trajan , Adjointe au Maire, chargée des Ages de la vie (petite enfance, jeunesse, famille); les architectes MM. Eric Babin et Jean-François Renaud et Sicra Ile-de-France.

     Un projet d’aménagement et de construction orchestré Paris Habitat-OPH

    Lancé en 2006, l’aménagement de l’îlot Binet est une opération de grande envergure orchestrée par Paris Habitat-OPH avec la participation du cabinet d’architectes coordinateur, l’atelier Choiseul. Situé entre la rue René-Binet, l’avenue de la Porte-Montmartre et le périphérique, ce quartier sera entièrement métamorphosé. Première étape du programme d’amélioration des portes de Paris dans le cadre du Grand Projet de Renouvellement Urbain (GPRU), l’aménagement de l’îlot Binet s’étale sur douze ans. Après le coup d’envoi donné par le lot 1, une crèche de 66 berceaux livrée fin 2010 ; le programme se poursuit avec la construction du lot 2 du secteur Binet qui sera livré à l’été 2013. Il est composé de 84 logements sociaux, d’une bibliothèque, d’un centre social, d’une structure multi-accueil et d’un centre d’animation. Sicra Île-de-France est l’entreprise générale, pour cette opération la maîtrise d’œuvre a été confiée au cabinet d’architectes Babin & Renaud.

    Pour télécharger le communiqué de presse cliquez ici

    Pour télécharger le dossier de presse et en savoir plus sur l'opération cliquez ici

     


  • Inauguration du 14 rue de paradis dans le 10e arrondissement

    paris, le 31/10/2012

    Un immeuble chargé d’histoire, 14 rue de paradis dans le 10e une initiative de Paris Habitat-OPH

     
    Paris, le 31 octobre 2012
     
    Mardi 30 octobre 2012, Paris Habitat-OPH a officiellement inauguré l’immeuble situé 14 rue de paradis dans le 10e arrondissement de Paris en présence de M. Remi Féraud, Maire du 10e arrondissement de Paris, de M. Jean-Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris, chargé du logement, Président de Paris Habitat-OPH, de Mme Christine Frey, Conseillère Régionale d’Ile de France.

    Étaient également présents, M. Stéphane Dambrine, Directeur Général de Paris Habitat-OPH, Mme  Seybah  Dagoma, Députée de la 5e circonscription de Paris, Mme  Alexandra  Cordebard,  1èreAdjointe au maire, Conseillère d’arrondissement chargée de la culture, des affaires scolaires, de la mémoire et du monde combattant, M. Alain  Lhostis, Conseiller de Paris, Conseiller d’arrondissement chargé de la politique de la Ville, M. Paul  Simondon,  Adjoint au Maire chargé de l’Habitat et du Logement.

     L’immeuble de Paris Habitat-OPH, entièrement réhabilité, comprend 25 logements (du T1 au T5 et plus) un local commercial, un local associatif et un local d’activité.  

     Un projet d’une grande qualité patrimoniale dans un lieu chargé d’histoire

     Occupé un temps par une « coquette » de cabaret, puis pendant la Seconde Guerre mondiale dans les sous-sols par une imprimerie clandestine d’étudiants juifs, le site est devenu plus tard un lieu d’accueil pour les enfants revenus des camps de concentration.

    Ce projet patrimonial exemplaire est emblématique des partenariats qui peuvent se nouer entre la ville, la région, le bailleur social et des architectes de talent. Dans le respect du style début XIXe, l’opération a permis de réaliser des logements modernes et fonctionnels dans un cadre somptueux. Vitraux, parquets, moulures, carrelages, pavés de verres ciselés, tous les savoir-faire de Paris Habitat-OPH ont contribué à rénover les lieux.

     

  • La première édition du rapport des bonnes pratiques sociétales de Paris Habitat vient de paraître !

    Paris, le 19/10/2012

    Engagé dans une démarche de responsabilité sociétale d'entreprise Paris Habitat publie un recueil de bonnes pratiques.

    Plus qu’un concept, la démarche de responsabilité sociétale d’entreprise illustre comment, au-delà de ses obligations légales, Paris Habitat-OPH prend en compte de façon volontaire les préoccupations environnementales, sociales et économiques dans ses pratiques et sa stratégie. Il s’agit de l’un des 3 trois axes du projet d’entreprise 2012-2017.

    La RSE, qu’est-ce que c’est ? C’est d’abord une éthique articulée autour de principes tels que la transparence, le respect de la légalité, le respect des droits de l’homme ou encore la capacité à rendre compte de ses activités auprès des parties prenantes (locataires et leurs représentants, demandeurs de logement, institutionnels, collaborateurs …).

    C’est ensuite une démarche et une méthode de travail. L’établissement engage une réflexion sur sa responsabilité économique, sa gouvernance, son impact sur l’environnement, la société et le territoire et l’implication de ses parties prenantes. Elle témoigne de l’engagement quotidien de l’établissement en faveur d’une amélioration continue de sa qualité de service.

    Les actions menées en 2011 par Paris Habitat-OPH ont été recensées dans un « rapport des bonnes pratiques sociétales ». Pour le consulter, cliquez ici.


  • Inauguration des résidences étudiantes Daviel et Amiral Mouchez dans le 13 e

    Paris, le 11/10/2012

    Inauguration des résidences étudiantes Daviel et Amiral Mouchez dans le 13 e

    Mercredi 11 octobre 2012, Paris Habitat-OPH et le CROUS de Paris ont officiellement inauguré les résidences étudiantes Amiral Mouchez et Daviel situées respectivement 77/79 rue de l’Amiral Mouchez et 29/35 rue Daviel dans le 13ème arrondissement de Paris en présence de de M. Denis Lambert, Directeur du CROUS de Paris, de M. Jérôme Coumet, Maire du 13ème arrondissement de Paris, de Mme Emmanuelle Cosse, Vice-Présidente de la Région Ile de France, chargée du logement, de l’habitat, du renouvellement urbain et de l’action foncière, de M. Jean-Yves Mano, adjoint au Maire de Paris, chargé du logement, Président de Paris Habitat-OPH, de M. Bertrand Munch, Préfet, secrétaire général de la préfecture de Paris. Etaient également présents M. Michel Chpilevsky, directeur régional et interdépartemental adjoint de l'hébergement et du logement de la région d'Ile-de-France, M. Didier Guillot, adjoint au Maire de Paris en charge de la vie étudiante, M. Stéphane Dambrine, Directeur Général de Paris Habitat-OPH, M. Jean-Luc Hembise, directeur adjoint du CROUS de Paris, M. Christophe Gauthié, Flint architectes, architecte de l’opération Amiral Mouchez, M. Jean-André Macchini, Béghin et Macchini, architecte de l’opération Daviel .

    Une résidence, rue de l’Amiral Mouchez, dans un quartier en pleine mutation

    La création des 52 studios qui ont vu le jour s’inscrit dans un cadre double ; une opération de réhabilitation de logements existants et une opération de construction neuve. Par son enveloppe en écailles dorées, le bâtiment réalisé illumine le quartier tout en entier.

    Une résidence, rue Daviel, à hautes qualités environnementales

    A travers la transformation de ces deux bâtiments, l’objectif était d’aboutir à la création de 271 logements dans un ensemble homogène. Située en coeur d’îlot, cette opération a contribué à redynamiser le quartier et à moderniser cet ensemble urbain.

    Une réhabilitation inscrite dans la démarche développement durable de Paris Habitat-OPH

    Plusieurs mesures ont été entreprises pour améliorer les performances énergétiques du bâtiment. Les parois ont été isolées, l’éclairage naturel a été privilégié au niveau des escaliers et des paliers.

    Pour accèder au dossier de presse cliquez ici


  • Le site internet de Paris Habitat-OPH sera indisponible les 6 et 7 octobre pour cause de maintenance

    paris, le 05/10/2012

    Le site internet de Paris Habitat-OPH sera indisponible les 6 et 7 octobre pour cause de maintenance

    Il sera à nouveau en marche dès le lundi 8 octobre
  • Promenade Urbaine : Réalité et exaltation de l'hygiénisme : du village de Grenelle au boulevard des Maréchaux – 15e arrondissement

    Paris, le 05/10/2012

    Promenade Urbaine : Réalité et exaltation de l'hygiénisme : du village de Grenelle au boulevard des Maréchaux – 15e arrondissement

    Promenade animée par Régis Labourdette, historien et photographe
    Samedi 20 octobre à 14h
    Rendez-vous au métro Dupleix

    À l'origine du logement social dans le 15e arrondissement : la mutation économique, urbaine et architecturale que les villages de Grenelle et Vaugirard ont connue au 19e siècle. Et, dès les années 1920, les diverses réalisations d'habitations à bon marché qui s'échelonnent jusqu'à nos jours s'appuient sur un hygiénisme toujours opératoire.

    Du boulevard de Grenelle à l'avenue Émile Zola, au boulevard Lefebvre et au quartier Georges Brassens en passant par la rue de Javel et la rue Balard notamment, la promenade est l'occasion d'apprécier les diverses facettes de cet hygiénisme décidément multiforme. Aux espaces ouverts sur la rue qui avaient rendu obsolète la cour intérieure traditionnelle ont succédé de grandes barres dans la verdure mais dissimulées par de petits immeubles écrans garantissant la continuité de la ville. Il est aussi arrivé que, en retrait des grands axes, apparaissent de véritables grands ensembles. Dans les années 90, un traitement architectural par évidements et retraits a rendu un hommage proprement décoratif à l'hygiénisme. Plus près de nous, c'est la façade elle-même qui théâtralise le jardin situé en arrière et en fait un élément constitutif de l'architecture.


  • Rue de la Solidarité, un appel à projets pour encourager l'économie sociale et solidaire

    Paris 19e, le 07/08/2012

    Appel à projets - Rue de la Solidarité Paris 19e

    La mairie de Paris, la mairie du 19e arrondissement et Paris Habitat-OPH lancent pour la sixième année consécutive un appel à projets pour le quartier Danube-Solidarité. L’objectif ? Renforcer le développement du quartier, en favorisant l’implantation d’entreprises ou d’associations s’inscrivant dans le champ de l’économie sociale et solidaire.

    Grâce à cette initiative, plusieurs associations et entreprises spécialisées dans le travail temporaire d’insertion, la culture, l’éducation et la formation ou encore le numérique s’installent chaque année. Les projets sélectionnés se voient attribuer des locaux d’activité en pieds d’immeubles, à un loyer attractif.

    Pour participer à cet appel à candidatures, téléchargez le dossier ci-après et retournez-le dûment complété avant le 28 septembre 2012 par mail aux deux adresses suivantes : sebastien.arvis@paris.fr et laurence.gregoire@paris.fr.

    >> Téléchargez le dossier d'appel à projets au format rtf.

     


  • La CNIL met fin à la mise en demeure de Paris Habitat-OPH

    paris, le 25/07/2012

    La CNIL met fin à la mise en demeure de Paris Habitat-OPH

     

    Par courrier du 19 juillet 2012, la CNIL a informé Paris Habitat-OPH de la clôture de sa mise en demeure ainsi que de la procédure de contrôle. La CNIL constate ainsi la qualité et la réactivité des réponses apportées par Paris Habitat-OPH suite à sa mise en demeure de janvier 2012. Cette décision intervient à l’issue de plusieurs réunions de travail avec la CNIL, et de nouveaux contrôles sur place, destinés à vérifier la mise en oeuvre des engagements pris par Paris Habitat-OPH. Dans sa décision, la Présidente de la CNIL constate que Paris Habitat-OPH met en oeuvre des mesures satisfaisant aux exigences de la loi, en matière de demande d’autorisation de traitement, de suppression et de modération des zones de commentaires, d’administration des accès à l’outil informatique de gestion, de traçabilité des données et d’archivage papier et électronique des dossiers. Enfin, la Présidente de la Commission relève que Paris Habitat-OPH va au-delà de ce qui est requis par la CNIL en proposant :

    •  L’adoption d’une politique « Informatique et Libertés » volontariste et pérenne en désignant un Correspondant Informatique et Libertés.
    • La rédaction d’un livre blanc associant représentants des locataires et de la profession afin de prendre en compte les spécificités du métier de gardien dans le logement social.

    La CNIL a accueilli favorablement cette démarche et l’examinera en séance plénière.

    Pour lire le communiqué de presse cliquez ici

    Pour consulter la lettre de clôture de la CNIL cliquez ici

     


  • Un label « usagers et sécurité » : les quatre bailleurs sociaux de la Ville de Paris s’associent pour améliorer le fonctionnement des ascenseurs

    paris, le 16/07/2012

    Un label « usagers et sécurité » : les quatre bailleurs sociaux de la Ville de Paris s’associent pour améliorer le fonctionnement des ascenseurs

     

    A la suite de la mission d’information et d’évaluation sur les ascenseurs présidée par Ian Brossat et à

    la demande du Maire de Paris, Bertrand Delanoë, Paris Habitat – OPH, la RIVP, la SGIM et la SIEMP ont

    décidé de créer un label « usagers et sécurité » permettant de mesurer et d’améliorer la qualité de

    service et le fonctionnement des ascenseurs. Celui-ci sera délivré par une association constituée des

    bailleurs sociaux de la ville de Paris, ouverte aux représentants d’usagers ainsi qu’à des personnalités

    qualifiées.

    L’objectif est double : améliorer la qualité de service et la sécurité. En particulier, les exigences du label

    se traduiront par un traitement plus efficace des pannes répétitives, un renforcement de la prévention et

    une augmentation du nombre de techniciens avec un niveau de qualification garanti. Les critères du

    label seront pris en compte lors du renouvellement des contrats ascenseurs des bailleurs. Pour les

    contrats en cours, cela pourra faire l’objet de renégociation.

    La constitution de l’association et la définition du label sont prévues pour la fin de l’année 2012. Les

    modalités d’adhésion permettent une mise en oeuvre rapide à coût maîtrisé. Les autres bailleurs sociaux

    intervenant sur la ville de paris ont vocation à rejoindre cette association.

    Pour télécharger le communiqué de presse cliquez ici

     


  • L’édition 2011 du Rapport annuel de Paris Habitat-OPH vient de paraître !

    paris, le 06/07/2012

    L’édition 2011 du Rapport annuel de Paris Habitat-OPH vient de paraître !

     

     2011, c’est une année de relance, avec le financement de 1 743 logements et 891 mises en chantier. Cette nouvelle dynamique laisse entrevoir un retour rapide aux objectifs de livraison de 2 000 logements sociaux par an.

     2011, c’est une année de distinction pour Paris Habitat-OPH. La réhabilitation de la tour Bois-le-Prêtre (17e) a été récompensée par le prestigieux prix de l’Équerre d’argent et l’opération Villiot Rapée (12e) a de son côté reçu le prix AMO Spécial Saint Gobain.

     2011, c’est une année d’échange et d’innovation, Paris Habitat-OPH a crée un réseau social pour ses locataires et a mis en place un service de médiation.

     Maître d’ouvrage, bailleur social, porteur de projets, gestionnaire; Paris Habitat-OPH démontre cette année encore qu’il est un acteur multiple et incontournable de la ville.

    Pour consulter le Rapport annuel 2011 cliquez ici

     


  • Promenade urbaine : des maisons ouvrières aux tours de la Cité Michelet – 19e arrondissement

    paris, le 27/06/2012

    Promenade urbaine : des maisons ouvrières aux tours de la Cité Michelet – 19e arrondissement

     

    Promenade animée par Hélène Santelli, architecte et  urbaniste
    Samedi 7 juillet à 14h
    Rendez-vous au métro  Danube

    Les axes historiques du canal, des avenues de Flandre et Jean Jaurès, et la rue de Crimée illustrent l'évolution des problématiques du logement pour tous au fil des cent dernières années, à travers des paysages remodelés à différentes échelles. Après un regard sur l'habitat ouvrier du début du XXe siècle dans le quartier de la Mouzaïa, deux opérations majeures retiennent l'attention : les HBM de la rue de la Solidarité (années 1930) et le grand ensemble de la Cité Michelet "Curial Cambraie" (années 1960), qui connaissent tous deux aujourd'hui d'importants travaux de réhabilitation. En chemin, des réalisations plus récentes sur les quais du bassin de la Villette et du canal de l'Ourcq et des projets en devenir le long de la voie de Petite Ceinture sont traversées. Anciennement situé aux marges de Paris, ces confins du XIXe arrondissement connaissent aujourd'hui d'importantes mutations liées au Grand Projet de Renouvellement Urbain de Paris Nord-Est qui se développe sur plus de 200 hectares et contribue à la naissance d'un nouveau quartier métropolitain, à cheval sur les 18e et 19e arrondissements, Saint-Denis et Aubervilliers.

     

    Paris Habitat OPH et l’Association Les Promenades Urbaines proposent de juin à novembre 2012, un cycle de cinq promenades intitulé « Le logement social à Paris, construire et habiter la ville ». Les promenades invitent à découvrir la place du logement social dans la capitale et ses contributions,

    Pour consulter l'ensemble du programme des promenades cliquez ici

     


  • Communiqué de Paris Habitat-OPH faisant suite à l’accident tragique survenu dans un immeuble de Champigny-sur-Marne

    Paris, le 07/06/2012

    Communiqué de Paris Habitat-OPH faisant suite à l’accident tragique survenu dans un immeuble de Champigny-sur-Marne

     

    Un accident tragique a eu lieu aux alentours de 22h00 ce mardi 5 juin 2012 dans
    notre immeuble, une tour de grande hauteur, situé 2 rue Rodin à Champigny-Sur-
    Marne. Les pompiers et la police arrivés sur place ont découvert un enfant de 11 ans qui
    avait chuté du 11ème étage. Le SAMU, arrivé quelques minutes après, a transféré
    l’enfant vers l’hôpital pour enfants. La victime est dans un état préoccupant.
    Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les causes de ce drame qui
    restent pour l’heure inconnues.
    Paris Habitat-OPH tient à exprimer son soutien à sa famille dans ces moments
    difficiles.
    Pour télécharger le communiqué cliquez ici

  • Parution du Rapport 2011 de la médiatrice du locataire de Paris Habitat-OPH

    paris, le 07/06/2012

    Parution du Rapport 2011 de la médiatrice du locataire de Paris Habitat-OPH

     
    Depuis le début de l’année 2011, il y a, à Paris Habitat-OPH une médiatrice du locataire. Cette initiative participe de la volonté de placer le locataire et la qualité de service au cœur des projets de l’établissement.
    Tout locataire peut désormais saisir directement la médiatrice pour un litige non résolu ou lorsqu’il estime que la réponse faite à sa réclamation n’est pas satisfaisante. Après examen du dossier, la médiatrice arbitre et propose la solution la plus adaptée en lien avec les parties concernées. Elle représente le dernier recours pour régler un litige à l’amiable entre un service de Paris Habitat-OPH et un locataire.
    Le bilan dressé par la médiatrice cette année fait état de 865 demandes de locataires dont 72% étaient recevables. Parmi celles-ci, plus de la moitié ont fait l’objet d’une recommandation et la plupart ont donné lieu à des engagements. Le rapport présente aussi des cas concrets rencontrés tout au long de l’année et des solutions apportées. Au-delà des constats, il permet aussi d’avancer des préconisations. Deux axes semblent à privilégier : l’amélioration des pratiques de l’établissement et une meilleure information auprès des locataires.
    Véritable atout pour exercer la mission de service public qui incombe à Paris Habitat-OPH, la médiatrice du locataire permet la prise en compte de situations individuelles tout en créant une dynamique de dialogue, d’écoute et de concertation.
    Pour consulter le rapport cliquez ici
    Pour télécharger le communiqué de presse cliquez ici 
     
     

  • Paris Habitat-OPH baisse les provisions de charges allouées à l’eau des parties communes des locataires résidant à Paris

    paris, le 11/05/2012

    Une baisse de 10% est effective depuis le mois de mai.

    Sous l’impulsion du directeur général, Paris Habitat-OPH a décidé d’appliquer une baisse de 10 % sur les provisions de charges allouées à l’eau dans les parties communes. Inscrite sur l’avis d’échéance du mois d’avril, la baisse s’appliquera à compter de mai 2012.

    Cette décision s’inscrit dans la politique globale de la Ville de Paris d’accès à l’eau pour tous, traduite notamment par la reprise en gestion publique du service de l’eau dès 2010 et par la baisse successive du prix de l’eau de 8 %.

    À son tour, Paris Habitat-OPH s’engage en signant aux côtés de la Ville, de la régie municipale Eau de Paris et des bailleurs sociaux, la Charte de la gestion de l’eau.


  • Rapport d’audit externe : Paris Habitat-OPH se met en conformité avec la loi Informatique et Liberté

    Paris, le 09/05/2012

    Rapport d’audit externe : Paris Habitat-OPH se met en conformité avec la loi Informatique et Liberté

     

    Suite à la mise en demeure de la CNIL, Paris Habitat-OPH a confié un audit au cabinet CILEX, afin d’identifier les causes des faits reprochés par la CNIL et de valider son plan d’action pour se mettre en totale conformité avec les injonctions de la Commission.

     Le rapport rendu public aujourd’hui, retrace l’ensemble des échanges entre Paris Habitat-OPH et la CNIL, s’attache à comprendre les causes intérieures et extérieures à l’établissement qui expliqueraient les écarts de conformité avec la loi « informatique et liberté » et fait le bilan des mesures engagées par l’établissement.

     En conclusion, le rapport indique que :

     « A l'issue de cette mission, nous considérons que l'ensemble des causes des écarts mis en lumière par la CNIL ont été identifiées. Il ressort également des réunions de présentation, en particulier au Conseil d'Administration, que ces causes ont été réellement comprises par Paris Habitat OPH. L'audit a également constaté que les mêmes questions, qui se posaient en 1974 et ont conduit à la création de la loi Informatique et Libertés, ont resurgi lors de cette situation de crise, en particulier au Conseil d'Administration du 22 mars 2012 : l'informatique a-t-elle conduit à un fichage généralisé des locataires ? A-telle été utilisée pour des attributions de logements selon des critères subjectifs ou illégaux ? Ces questions sont toujours légitimes, elles posent la question de la finalité des outils et de la transparence.

    L'audit répond par la négative à ces deux questions. Ni l'audit ni la CNIL n'ont constaté d'écart du traitement par rapport aux finalités du système : le système ne sert qu'à la gestion locative, de l'attribution au départ du locataire ; il n'a aucune fonction cachée. Le principe de transparence posé par la loi, fondant le libre accès des locataires à l'ensemble de leur dossier, permet à chacun de le vérifier.

    Les actions réalisées par l'Office – très rapidement, dès la réception de la mise en demeure pour les actions de nettoyage des fichiers, puis de manière plus planifiée suite aux échanges avec la CNIL – ont permis d'appliquer la loi au-delà de la lettre des textes, dans l'objectif d'un meilleur respect du principe de la protection de la vie privée. Les actions prévues pour les prochains mois, et en particulier la désignation d'un Correspondant à la Protection des données à caractère personnel, participent à la pérennisation des actions de mise en conformité. Cette protection des données personnelles et cette conformité n'étaient pas positionnées à un bon niveau de priorité ; nous ne doutons pas qu'elles seront désormais plus présentes dans chacun des projets d'évolution de Paris Habitat OPH. »

    Au-delà de la réponse apportée à la mise en demeure de la CNIL, le rapport souligne que l'établissement s’est « engagé dans une réelle politique de mise en conformité pérenne. » Les mesures prévues dans les mois à venir, et en particulier la désignation d'un Correspondant à la protection des données à caractère personnel, participent à la pérennisation de toutes ces actions de mise en conformité avec la loi « informatique et liberté » et de protection des données personnelles. Elles seront désormais présentes dans chacun des projets d’évolution de l’établissement.

     Pour consulter l’intégralité de ce rapport cliquez ici


  • La campagne incendie de la Mairie de Paris relayée par Paris Habitat-OPH

    Paris, le 04/05/2012

    La meilleure prévention contre les incendies c'est vous !

    Paris Habitat-OPH, et les principaux bailleurs parisiens, se sont engagés à relayer la campagne de communication de la ville de Paris pour la lutte contre le risque incendie. Cette campagne rappelle les gestes et les comportements à adopter en cas de sinistre dans son logement.        

    Paris Habitat-OPH a apposé les affiches de la Mairie dans chacun de ses halls, des dépliants sont à la disposition des locataires dans les accueils des agences et des directions territoriales, ces messages seront relayés dans un prochain numéro du magazine des locataires, le Mag.

    Pour les logements situés en petite couronne, une campagne de sensibilisation réalisée par Paris Habitat-OPH sera réalisée pour l’automne 2012.

    Pour consulter le mémo incendie de la Mairie de Paris cliquez ici


  • Un prix AMO décerné à l'opéation Villiot-Rapée

    Paris, le 27/04/2012

    Paris Habitat-OPH reçoit le prix AMO spécial Saint-Gobain

     

    L'îlot Villiot-Rapée (12e), composé initialement d'un ensemble de 296 logements construits dans les années 1960, fait l'objet d'une dynamique de démolition-reconstruction orchestrée par Paris Habitat-OPH et décidée en 1998 en concertation avec la ville de Paris et les locataires. Une première phase de travaux (lots 1, 2 et 3), achevée depuis 2005, a permis la création de 168 logements. Une deuxième phase (lots 4 et 5) a consisté en la réalisation de 74 logements et d'une crèche livrés à l'automne 2008. La troisième phase (lots 6,7), a prévu la création de 90 logements et des aménagements paysagers. A l’angle de la rue Villiot et du quai de la Rapée (12e), se dresse ainsi le lot 6 qui représente 62 logements sociaux dont 10 ULS (unités de logements et services), un local pour l’amicale des locataires et 36 places de stationnement. Le projet est livré depuis juillet 2011. Le 19 décembre 2011, ce projet a été récompensé par le prix AMO (Architecte et Maître d'Ouvrage) spécial Saint-Gobain qui vise à promouvoir la qualité architecturale d’un projet en soulignant l’importance du rôle respectif du maître d’ouvrage et de l’architecte dans le processus de fabrication de l’architecture et de son insertion urbaine. Ce prix salue ainsi le véritable dialogue qui s’est mis en place avec l’équipe de maîtrise d’oeuvre dès la phase de conception. Le travail d’équipe a permis de concevoir un projet performant, mais surtout un projet où, de par ses qualités de confort, de vues, d’espaces et de lumières, les locataires ont trouvé de réelles qualités d’usage.


  • Les mesures prises suite à la décision de la CNIL de mise en demeure de Paris Habitat-OPH

    Paris, le 24/02/2012

    Par sa décision du 22 décembre 2011, la CNIL a mis en demeure Paris Habitat-OPH de pallier les manquements constatés dans son système d’information suite au contrôle effectué à l’automne 2011.


    Dès cette mise en demeure, Paris Habitat-OPH a engagé un plan d’action avec son cabinet conseil, spécialisé en droit de l’informatique et des technologies de l’information et de la communication, afin de se mettre en totale conformité avec les injonctions de la CNIL.

    Le 24 février 2012, le président du conseil d’administration de Paris Habitat-OPH, Jean-Yves Mano, a convié les administrateurs à une réunion d’information afin de présenter ce plan d’action.
    Lors de cette réunion, le directeur général, Stéphane Dambrine a présenté en détail les mesures conservatoires qui ont d’ores et déjà été mises en oeuvre :
    - Les commentaires et les bloc-notes incriminés ont été détruits et toute nouvelle saisie interdite,
    - Les gardiens n’ont plus accès aux données personnelles relatives aux locataires,
    - Paris Habitat-OPH a demandé à SOPRA, le fournisseur du progiciel IKOS de mettre en oeuvre les modifications de nature à répondre aux injonctions de la CNIL.

    Par ailleurs, à la demande du président de Paris Habitat-OPH, un audit externe est engagé dont les résultats seront connus mi-mars.

    En outre, les services de la CNIL ont proposé à Paris Habitat-OPH de leur venir en appui sur les mesures à prendre. Bien entendu, Paris Habitat-OPH a répondu positivement et une réunion de travail sera prochainement programmée.

    Les mesures définitives renforcées des échanges avec la CNIL et les préconisations complémentaires de l’audit seront présentées au conseil d’administration le 22 mars.

    L’ensemble constituera la réponse à la mise en demeure de la CNIL.

    En dernier lieu, Paris Habitat tient à rappeler que la mise en demeure ne porte que sur les données relatives aux locataires en place et en aucune façon sur les procédures d’attribution.


  • Suite au contrôle de la CNIL, Paris Habitat-OPH a pris les mesures nécessaires pour pallier les manquements relevés

    Paris, le 08/02/2012

    Dans le cadre de la mise en demeure et dans le délai imparti, Paris Habitat va mettre en oeuvre les mesures nécessaires, y compris de contrôle, devant être prises pour répondre aux observations et demandes de la CNIL.

     

    Pour en savoir plus, cliquez ici.

     

     


  • Stéphane Dambrine : nouveau directeur général de Paris Habitat-OPH

    Paris, le 02/01/2012

    Il a pris ses fonctions à Paris Habitat-OPH au début de l’année 2012.

    En accord avec Bertrand Delanoë, Maire de la Ville de Paris, collectivité locale de rattachement et sur
    proposition de M. Jean-Yves Mano, président du conseil d’administration, M. Stéphane Dambrine a été
    nommé directeur général de Paris Habitat-OPH par le conseil d’administration de l’Office réuni le 7
    novembre 2011.


    Agé de 53 ans, M. Stéphane Dambrine est normalien, ingénieur des Ponts et Chaussées et Docteur en
    physique.

    Après une carrière au sein des services centraux et déconcentrés du Ministère de l’Equipement en Ile
    de France, il rejoint l’OPAC du Val de Marne en 1991 dont il devient directeur général en 1999,
    fonction qu’il a continué d’exercer depuis. Sous sa direction, l’OPAC est devenu Valophis Habitat.

    Le groupe Valophis, qu’il a créé, est constitué en complément de Valophis Habitat d’une SA HLM,
    d’un GIE et de deux coopératives de production HLM, l’une spécialisée dans l’accession sociale à la
    propriété et l’autre dans le locatif social.

    Acteur du monde du logement social, M. Stéphane DAMBRINE s’est particulièrement investi dans ses
    instances dirigeantes. Il a présidé l’AORIF de 2002 à 2007 et siège au comité exécutif de l’USH.

    Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.


  • Paris Habitat-OPH s'unit aux trois autres bailleurs sociaux parisiens et lance la campagne de sensibilisation « Mieux vivre ensemble »

    Paris, le 06/12/2011

    Objectif : inciter les locataires à adopter un comportement responsable et respectueux dans leur immeuble et envers leurs voisins

     

    Afin d’inciter les locataires à adopter un comportement responsable et respectueux dans leur immeuble et envers leurs voisins, les quatre principaux bailleurs sociaux parisiens, Paris Habitat-OPH, la RIVP, la SGIM et la Siemp, lancent la campagne de sensibilisation « Mieux vivre ensemble ».

    Cette campagne, qui s’adresse aux 450 000 habitants des logements sociaux parisiens, abordera, sur un ton humoristique, trois thèmes récurrents, source de réclamations de la part des locataires : les dégradations, les encombrants et le bruit.

    Chaque thème sera décliné sous forme d'affichettes qui seront apposées dans les halls d’immeuble et de flyers distribués à tous les locataires entre décembre 2011 à juin 2012, en trois vagues.

    Le « mieux vivre ensemble » est une question majeure pour les bailleurs sociaux, qui s’engagent au quotidien pour une meilleure qualité de service auprès des locataires.

    Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.


  • Rapport annuel 2010

    Paris, le 01/08/2011

    L'édition 2010 du rapport annuel de Paris Habitat-OPH vient de paraître !

    Pour télécharger le rapport annuel 2010, cliquez ici.
  • Les présidents d’offices publics départementaux de l’habitat d’Île-de-France se mobilisent contre la future taxe de 2,5 % sur les loyers du parc social

    Paris, le 25/10/2010

    A l’initiative de six présidents d’offices publics départementaux de l’habitat d’Île-de-France :

    Jean-Jacques Bridey, VALOPHIS, Etienne Chaufour, OPIEVOY, Jean-Yves Mano, Paris Habitat-OPH, Carlos da Silva, VIVR’ESSONNE, Maud Tallet, OPHD de Seine-et-Marne et Stéphane Troussel de l’OPHD de Seine-Saint-Denis, les principaux offices publics de l’habitat de la région parisienne se sont réunis lundi 25 octobre 2010 au siège de Paris Habitat-OPH afin de manifester leur opposition à la taxe de 2,5% inscrite par le gouvernement dans le projet de loi de finances 2011.

    Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

     


  • Pannes d’ascenseurs : Paris Habitat-OPH agit pour offrir aux locataires la qualité de service qu’ils sont en droit d’attendre

    Paris, le 08/09/2010

    Depuis plus de deux ans déjà Paris Habitat-OPH intensifie et renforce ses actions et ses investissements pour offrir aux locataires la qualité de service qu’ils sont en droit d’attendre.

     

    Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.


  • Rapport annuel 2009

    Paris, le 12/07/2010

    L’édition 2009 du rapport annuel de Paris Habitat – OPH vient de paraître.

     

       Pour télécharger le rapport annuel, cliquez ici.


     


  • Les 4 principaux bailleurs parisiens se mobilisent contre les incendies domestiques

    Paris, le 14/10/2009

    Entre octobre et décembre 2009, une campagne d’information touchera au total plus de 210 000 foyers parisiens

    Chaque année, le nombre d’incendies domestiques en France augmente régulièrement. Il s’en déclare un toutes les 2 minutes.

    Paris-Habitat-OPH, RIVP, SGIM et SIEMP ont décidé de se mobiliser et de faire campagne ensemble auprès de leurs locataires. Cette démarche « inter-bailleurs » est une première. La campagne d’information touchera au total plus de 210 000 foyers parisiens et se déroulera entre octobre et décembre 2009.

    Afin de créer un véritable « effet » de campagne, elle s’organisera en trois vagues et trois thématiques. Chaque mois, une des principales causes de sinistre sera abordée :

    - l’électricité notamment avec la défaillance des appareils électroménagers ou encore la surcharge électrique,
    - les bougies allumées laissées sans surveillance
    - les cigarettes mal éteintes.

    Le thème du mois sera décliné sous forme d’affichage dans les halls d’immeubles et de dépliants identifiant les risques au quotidien. Ils seront remis, selon les bailleurs, dans chaque boîte aux lettres ou joints à l'avis d'échéance.

    Pour compléter le dispositif, chaque foyer recevra en décembre un calendrier sur lequel apparaîtront des messages sur les gestes qui sauvent en cas de feu déclaré dans le logement ou dans les parties communes.


  • Une première pierre pour la future crèche de l'îlot Binet

    Paris, le 17/06/2009

    Ce quartier du 18e va subir une importante transformation

     

     

    Jeudi 11 juin, Daniel Vaillant, maire du 18e, Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris chargé de la petite enfance et Pierre-René Lemas, préfet, directeur général de Paris Habitat, en présence de quelques habitants du quartier, ont posé la première pierre de la crèche de 66 berceaux qui verra le jour en 2010 sur l'îlot Binet.

    Désigné aménageur de ce quartier du 18e arrondissement, Paris Habitat est chargé de sa transformation totale, dans le cadre du Grand projet de renouvellement urbain (GPRU).

    L’objectif : créer les conditions propres à renforcer la vie sociale et l’animation, désenclaver et créer les liens intercommunaux avec Saint-Ouen et transformer le quartier dans une démarche de développement durable. Outre la réalisation de cette crèche, le programme prévoit la démolition de la tour Montmartre, la démolition d’équipements (bibliothèque, centre d’animation et école maternelle) et leur reconstruction, la construction de 118 logements, la réalisation d’une voie nouvelle et la création de locaux d’activités.

    Par ailleurs, Paris Habitat prend en charge la communication de ce projet à destination des riverains, des locataires et des « usagers » du site. Ainsi, outre la mise en place de panneaux et la diffusion de bulletins d’information, un blog pour favoriser le dialogue entre les utilisateurs du site ainsi qu’une maison du projet seront créés.


  • Promenade urbaine : Patchwork architectural et collages urbains: de la Place d'Italie à la Porte de Choisy - 13e arrondissement

    paris, le 22/09/2014

    Promenade urbaine : Patchwork architectural et collages urbains: de la Place d'Italie à la Porte de Choisy - 13e arrondissement

    Promenade animée par Jean-Pierre Fuda, étudiant en architecture
    Samedi 22 septembre à 14h
    Rendez-vous au métro Place d'Italie

    Le tissu construit - assez hétérogène - de cette partie du 13e arrondissement de la Place d’Italie à la Porte de Choisy, rend complexe la compréhension de l’évolution urbaine du secteur. Malgré la prégnance de tours emblématiques, qui  figurent parmi les plus hautes de la ville, c’est la diversité des courants architecturaux et urbains qui caractérise ce territoire. Le grand écart se produit entre des tissus vernaculaires historiques et des formes urbaines créées ex-nihilo lors des grandes opérations d’urbanisme des années 60 et 70.  Entre ces deux extrêmes se trouvent des paysages et des types d’espaces publics très variés, offrant des sensations et des ambiances multiples. Particulièrement présent dans le 13e arrondissement, le logement social illustre le processus de transformation du territoire. Ses réalisations sont mises en perspective avec les modèles urbains et architecturaux en vigueur au moment de leur construction.

    Pour consulter l'ensemble du programme cliquez ici


  • A la découverte d’un projet émergent dans le 10e arrondissement

    Paris, le 22/09/2014

    Jeudi 14 février 2013, Paris Habitat‐OPH a organisé une découverte d’un projet émergent dans le 10e arrondissement à Paris

    L’événement s’est déroulé en présence de M. Jean‐Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris en charge du logement, Président de Paris Habitat‐OPH ; M.
    Rémi Féraud, Maire du 10e arrondissement. Étaient également présents, M. Stéphane Dambrine, Directeur Général de Paris Habitat‐OPH ; M. Paul Simondon, Adjoint au Maire chargé de l’Habitat et du Logement, Mme Seybah Dagoma Députée de la 5e circonscription de Paris, le cabinet Alexandre Chemetoff et associés. A l’angle de la rue Bichat et de la rue du Faubourg‐du‐Temple, Paris Habitat‐OPH démarre un projet de grande envergure : une crèche, 90 logements sociaux, des locaux commerciaux et des places de stationnement. Sur une surface habitable de 5 200 m² Paris Habitat‐OPH va proposer aux futurs locataires 5 T5, 27 T4, 30 T3 et 28 T1. Au total 50 PLUS, 22 PLAI, 18 PLS vont être construits.
     

  • Inauguration de la pension de famille et d’une résidence de logements sociaux dans le 14e

    paris, le 22/09/2014

    Jeudi 21 février 2013, Paris Habitat-OPH a inauguré une pension de famille et des logements sociaux à Paris.

    L’événement s’est déroulé en présence de M. Jean-Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris en charge du logement, Président de Paris Habitat-OPH ; M. Pascal Cherki, Maire du 14e arrondissement, député de Paris ; Mme Emmanuelle Cosse, Vice-présidente du Conseil régional d’Ile-de-France chargée du logement, de l’habitat, du renouvellement urbain ; Patrick Doutreligne Délégué général de la Fondation Abbé Pierre ; Jacqueline Fertun, Présidente de l’association Pension de famille.
    Étaient également présents, M. Stéphane Dambrine, Directeur Général de Paris Habitat-OPH, René Dutrey, Adjoint au Maire de Paris chargé du développement durable, de l’environnement et du plan climat ; Jean-Paul  Millet Premier Adjoint, chargé de l’urbanisme, de l’habitat et de la propreté ; Marie-Thérèse  Atallah, Adjointe au maire, chargée du développement social et de la solidarité; ainsi que SOA architectes.

    Située dans la rue des Thermopyles, la pension de famille s’intègre dans une résidence plus vaste accueillant également 14 logements familiaux (PLS). Le bâtiment de bois et de verre de 3 étages exploite la profondeur de la parcelle : il s’agit de la pension de famille qui peut accueillir jusqu’à 20 résidents dans 17 studios. Tous les logements bénéficient d’une salle d’eau avec WC et d’un meuble kitchenette intégré. Au rez-de-chaussée sont rassemblés les espaces de rencontre : une salle d’animation sous verrière et une salle à manger, ouverte sur une terrasse privative, donnant sur le jardin. Bien que située sur la parcelle du 6-8 rue des Thermopyles, l’entrée principale de la pension de famille se fait par le 15, rue de Plaisance. La pension de famille accueillera des personnes n’étant pas en mesure d’accéder à un logement classique ou pour lesquelles un relogement en HLM n’est pas adapté en raison de difficultés liées à la solitude. Le projet social de la pension de famille fait l’objet de nombreux partenariats. La Fondation Abbé Pierre a participé au financement de l’ameublement dans le cadre de son partenariat avec Ikea. La Société amicale des anciens élèves de l’école polytechnique a subventionné une partie des équipements. En outre, l’association Pension de Famille a reçu le Prix Grand Confort de Vie du Crédit Foncier et de la Fondation des Caisses d’Epargne pour la solidarité pour l’aider dans le fonctionnement de la pension.

    Pour télécharger le dossier de presse cliquez ici


  • Publication du bilan des émissions de gaz à effet de serre

    Paris, le 22/09/2014

    Les lois Grenelle sur l’environnement ont rendu obligatoire la réalisation d’un bilan des émissions de gaz à effet de serre

    Les lois Grenelle sur l’environnement ont rendu obligatoire, pour les entreprises de plus de 500 salariés, collectivités et établissement publics, ainsi que pour l’Etat, la réalisation d’un bilan des émissions de gaz à effet de serre, et d’une synthèse des actions envisagées pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.
    Le bilan des émissions de gaz à effet de serre est public et mis à jour tous les 3 ans.
    Conformément au décret, le bilan réalisé par Paris Habitat-OPH a été transmis en décembre 2012 au préfet. Le périmètre considéré est celui de l’année 2011. Sont répertoriées non seulement les sources d’émissions directes de gaz à effet de serre, mais aussi les sources indirectes.
    Le bilan porte :
    -      sur le fonctionnement de l’établissement en lui-même, c’est-à-dire l’impact représenté par les moyens mis en œuvre pour le travail de l’ensemble des salariés (chauffage et production d’eau chaude dans les locaux administratifs, combustion de carburant des véhicules professionnels, consommation électrique…) ;
    -      sur l’impact lié à l’activité de l’établissement, autrement dit sur le patrimoine géré : logements, ateliers d’artistes, loges (chauffage, eau chaude, ventilation, éclairage…) ; parkings (éclairage et ventilation) ; espaces verts (entretien) ; équipements publicitaires…
    En marge du bilan, Paris Habitat a fait la synthèse des actions visant à réduire son impact sur les émissions de gaz à effet de serre : amélioration des performances de la flotte de véhicules, économies de papier… En ce qui concerne le patrimoine en gestion, les actions envisagées sont nombreuses : travaux ponctuels d’intervention thermique, actions de sensibilisation auprès des locataires, gestion durable des espaces verts, amélioration de la gestion des déchets…

  • inauguration de 46 logements rue du Maroc

    Paris, le 22/09/2014

    Mardi 19 mars 2013, Paris Habitat-OPH a inauguré 46 logements sociaux rue du maroc.

    Mardi 19 mars 2013, Paris Habitat-OPH a inauguré 46 logements sociaux rue du maroc. L’événement s’est déroulé en présence de M. Jean-Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris en charge du logement, Président de Paris Habitat-OPH ; M. François Dagnaud, Maire du 19e arrondissement. Étaient également présents, M. Stéphane Dambrine, Directeur Général de Paris Habitat-OPH ainsi que l’agence Maast.
     
    Paris Habitat-OPH dispose d’un patrimoine de 1 222 logements sur le site de 5 hectares de l’îlot délimité par l’avenue de Flandre et les rues du Maroc, de Tanger et Riquet, dans le Sud-Ouest du 19e arrondissement de Paris.
    La configuration de l’îlot s’apparente à elle des « grands ensembles » des années 70. Elle est marquée par une architecture discontinue formée de tours et de barres, de hauteurs diverses allant du R+5 au R+15. En 1995, la Ville et Paris Habitat-OPH ont décidé d’enclencher le renouvellement de ce « morceau de ville » au coeur d’un réseau urbain en pleine expansion. L’enjeu central du projet était de désenclaver l’îlot à travers la restructuration du square Maroc. La Tour du Maroc de 90 logements qui ne permettait plus d’offrir aux locataires une qualité de logement suffisante a été démolie. En lieu et place on y trouve aujourd’hui un jardin et plus loin les 46 logements neufs de la rue du Maroc. Par ailleurs, Paris Habitat-OPH a construit 44 logements rue Riquet et 9 maisons de Ville. Deux voies piétonnes entre la rue de Tanger et l’avenue de Flandre reliées par un jardin public ont été réalisées par la ville. En 2008, à l’issue d’un concours d’architecture, Paris Habitat-OPH a désigné l’agence MAAST pour concevoir et réaliser un bâtiment basse consommation à l’architecture élégante qui marque l’entrée de l’îlot et l’aboutissement de son désenclavement.
     
    Pour télécharger le dossier de presse cliquez ici

  • inauguration du 171, rue Vercingétorix dans le 14e

    paris, le 22/09/2014

    un immeuble de logements à destination de personnes cérébro‐lésées

     
    Jeudi 18 avril 2013, Paris Habitat‐OPH, Aurore et l’AFTC ont inauguré un immeuble de logements à destination
    de personnes cérébro‐lésées à Paris. Cette inauguration s’est déroulée en présence de M. Jean‐Yves Mano,
    Adjoint au Maire de Paris en charge du logement, Président de Paris Habitat‐OPH ; M. Pascal Cherki, Maire du
    14e arrondissement, député de Paris ; M. Pierre Coppey, Président de l’association Aurore ; Mme Françoise
    Foret, Présidente de l’AFTC Ile‐de‐France / Paris.
    Étaient également présents, M. Stéphane Dambrine, Directeur Général de Paris Habitat‐OPH ; Jean‐Paul Millet,
    Premier Adjoint, chargé de l’urbanisme, de l’habitat et de la propreté, Marianne Auffret, Adjointe au maire,
    chargée de la santé, des seniors, des liens intergénérationnels et des personnes en situation de handicap et
    Danièle Pourtaud, Conseillère de Paris, Adjointe au maire de Paris, chargée du patrimoine, Conseillère
    déléguée chargée de la culture et de l’égalité Femme/ Homme.
     
    Pour répondre aux besoins de logements des personnes victimes d’un traumatisme crânien ou d’un accident
    cérébral, l’AFTC, porteuse du projet, a oeuvré en partenariat avec Paris Habitat‐OPH, bailleur social, et
    l’association Aurore, coordinatrice.
     
    L’immeuble, situé 171, rue Vercingétorix dans le 14ème arrondissement, est composé de 13 studios de 20 m²
    avec une kitchenette et des sanitaires, d’un espace collectif et d’un jardin terrasse.
     
    Cet ensemble est entièrement accessible et adapté aux difficultés, parfois cumulées (motrices, sensorielles,
    cognitives…), de la population accueillie. Il s’inscrit également dans une démarche de développement durable.
    L’objectif est d’offrir une alternative au placement en établissement et de favoriser le maintien à domicile en
    permettant aux personnes de vivre de la façon la plus autonome possible dans leur propre domicile, tout en
    garantissant leur sécurité et en évitant leur isolement par un accompagnement social adapté.
     
    Les particularités du projet
     
    Ce sont les premiers logements accompagnés pour ce type de public en Île‐de‐France.
    La permanence 24h/24 des professionnels de l’association Aurore est financée par une partie des
    heures de PCH (Prestation de Compensation du Handicap) dont bénéficient les locataires.
    Un Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) est implanté dans l’immeuble. Ouvert aux locataires de
    l’immeuble ainsi qu’aux personnes cérébro‐lésées des environs, il permet d’éviter l’isolement des
    personnes et contribue à l’ouverture sur l’extérieur (il n’existe que 6 GEM en Île‐de‐France pour ce
    public).
     
     Pour télécharger le dossier de presse
    cliquez ici
     
     

  • Semaine nationale des Hlm

    Paris, le 22/09/2014

    Paris Habitat participe à la première semaine nationale des Hlm et organise trois promenades urbaines à la rencontre du logement social dans la ville, les 8 et 9 juin 2013.





    Ouvertes à tous, ces promenades permettent de découvrir des opérations emblématiques du logement social dans la capitale, d’hier à aujourd’hui et la contribution du logement social à faire la ville. Réalisées avec l’Association les Promenades urbaines, et accompagnée par un urbaniste, un architecte, un historien, les promenades explorent des secteurs spécifiques de Paris. Elles révèlent différentes problématiques urbaines, différentes réponses architecturales et les mettent en regard avec les questions sociales et sociétales sur les besoins en logement.
     
    Pour en savoir plus sur les promenades, téléchargez le programme  
     
    Comment s’inscrire ? La participation est gratuite, dans la limite des places disponibles.
    Inscription obligatoire par mail : inscriptions@promenades-urbaines.com
     
    Pour en savoir plus sur la semaine nationale des Hlm : rendez-vous sur le site www.semainehlm.fr
     
                                       




  • À la découverte du nouveau visage du quartier de la Porte Montmartre

    paris, le 22/09/2014

    Lundi 17 juin 2013, Paris Habitat‐OPH a organisé une visite des grandes opérations de la Porte Montmartre

    ​Paris, le 18 juin 2013


    L’événement s’est déroulé en présence de M. Jean‐Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris
    en charge du logement, Président de Paris Habitat‐OPH ; Daniel Vaillant, Maire du 18earrondissement,
    député de Paris, ancien Ministre ; M. Jean‐Philippe Daviaud, Conseiller régional d’Île‐de‐France.
    Étaient également présents, M. Eric Lejoindre, 1er adjoint au Maire, chargé des Affaires générales de la
    gestion locale, des relations avec les communes limitrophes et du sport, M. Michel Neyreneuf, Adjoint
    au Maire, chargé de l'Urbanisme, des politiques du logement et du développement durable, Mme
    Sandrine MEES, Adjointe au Maire, chargée de l'Economie sociale et solidaire et de l'insertion, Mme
    Roxane Decorte, Conseillère de Paris; les architectes Pierre Lombard, Jean‐Marie Hennin, Éric Babin et
    Jean‐François Renaud.

    La visite s’est déroulée en trois temps. La première partie était consacrée à la réhabilitation‐extension
    de la tour située 30, avenue de la Porte de Saint‐Ouen. Celle‐ci fait l’objet d’importants travaux pour
    augmenter et diversifier le nombre de logements neufs et la réintégrer dans son environnement urbain.
    La deuxième partie de la visite concernait les résidentialisations de la petite ceinture boulevard Ney.
    Ces travaux ont eu pour objectif de clarifier les espaces publics et privés dans les anciennes Habitations
    à Bon Marché (HBM) des années 30. Il s’agissait d’améliorer l’accessibilité des rez‐de‐chaussée aux
    personnes à mobilité réduite, d’apporter plus de sécurité aux personnes en travaillant sur l’éclairage,
    d’améliorer les services et les circulations, de redonner des usages collectifs à des espaces non affectés
    et de végétaliser les espaces extérieurs afin de changer l’image des bâtiments.

    La visite s’est achevée dans le nouveau quartier Binet et plus particulièrement à l’intérieur du centre
    social et des 84 logements sociaux qui seront livrés cet été.

    Pour télécharger le dossier de presse cliquez ici


  • Les journées du patrimoine

    paris, le 22/09/2014

    Paris Habitat propose au grand public trois événements pour découvrir le patrimoine Hlm à Paris

    A l’occasion des 30e journées européennes du patrimoine les 14 et 15 septembre prochain, Paris Habitat propose trois événements pour découvrir  le patrimoine Hlm à Paris et ses qualités architecturales, mais également l’action de l’office en matière de préservation.  
    Un premier parcours sera dédié aux Habitations à Bon Marché dans le 15earrondissement. Un second parcours partira à la découverte du patrimoine acquis et rénové par Paris Habitat dans le cœur historique de Paris, dont le secteur sauvegardé du Marais. Enfin, l’immeuble Emeriau construit dans les années 60 sur la dalle Beaugrenelle dans le 15e,  sera ouvert au public. Le projet de rénovation de l’immeuble sera présenté avec les architectes retenus par Paris Habitat.
    Chacune des rencontres sera  co-animée par des experts (historiens, architectes) et des collaborateurs de Paris Habitat qui se mobiliseront pendant le week-end pour partager leur métier avec le public.
    A noter également, la visite de l’immeuble Emeriau sera  adaptée aux  personnes malentendantes pratiquant le Langage Parlé Complété (LPC), et en partenariat avec l’Association nationale pour la promotion et le développement de la Langue française Parlée Complétée.
    • Télécharger le programme des visites proposées par Paris Habitat :

    programme journée du patrimoine.pdfprogramme journée du patrimoine.pdf

    La participation est gratuite dans la limite des places disponibles. Il est conseillé de se préinscrire par mail : evenement@parishabitat.fr

    Toujours dans le cadre des journées du patrimoine, d’autres manifestations sont  organisées par  une association de quartier "le petit Ney", dans le 18e, soutenue par Paris Habitat. Pour consulter leur programmeprogramme association petit ney.pdfprogramme association petit ney.pdf
    Attention ! Il ne reste que quelques places pour la visite d’Emeriau samedi à 15h. Les deux parcours dans le centre de Paris et dans le 15e sont complets

  • Logements évolutifs, lorsque l'habitat accompagne le parcours de vie des seniors

    paris, le 22/09/2014

    Mercredi 11 septembre, Paris Habitat-OPH a organisé une visite des premiers logements évolutifs dans le 20e

    L’événement s’est déroulé en présence de Mme Liliane Capelle, Adjointe au Maire de Paris, chargée des seniors et du lien intergénérationnel ; M. Jean-Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris en charge du logement, président de Paris Habitat-OPH ; Mme Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement. Était également présent, Monsieur Hamou  Bouakkaz, Adjoint au Maire de Paris, chargé de la démocratie locale et de la vie associative.
     
     
    Paris Habitat a conçu les deux premiers logements évolutifs, dans le 20earrondissement, destinés aux personnes âgées. Ces logements contribuent à la recherche de solutions en offrant des équipements spécifiques et un confort d’usage adapté, pour mieux répondre aux besoins physiques, sensoriels ou cognitifs des seniors. En partenariat avec Vivalib, structure spécialisée dans l’ingénierie des lieux de vie pour les personnes âgées, Paris Habitat intègre ces logements dans des programmes de réhabilitation ou de construction neuve. Ces logements sont ensuite proposés à des personnes âgées qui vivent dans le secteur, à l’intérieur du parc social de Paris Habitat, pour qu’elles ne perdent pas leurs habitudes dans le quartier. Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la politique de parcours résidentiel de Paris Habitat. L’objectif est ambitieux : permettre aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible chez elles, une solution alternative à un déménagement dans un établissement spécialisé. Il s’inscrit aussi pleinement dans la démarche RSE, entreprise par l’Office.
     

  • 17 bd Barbès (18e) : un appel à projet

    Paris, le 22/09/2014

    Appel à projets pour la prise à bail de locaux à usage commercial, situés 17 Boulevard Barbès (18e)

    Paris Habitat lance un appel à projets pour la prise à bail de deux locaux commerciaux situés en lieu et place de l’ancien magasin Virgin Megastore Barbès. Les lieux sont desservis par deux lignes de métro (2 et 4) qui traversent Paris d’Est en Ouest et du Nord au Sud, et se trouvent à 10 mn à pied de la gare du Nord.
     
    Ces locaux sont constitués d’un premier lot de 1898 m², situé 17 boulevard Barbès, et d’un second de 120 m², à usage de bureaux, situé 1 bis rue Christiani. Les projets proposant la prise à bail des deux lots seront étudiés en priorité.
     
    La date limite de réception des offres est le vendredi 4 octobre 2013 avant 12h00.
     
     
    Destination des lieux
     
    Cet appel à projets s’inscrit dans la continuité d’une politique volontariste de soutien au développement économique et culturel d’un secteur en pleine mutation, avec la réouverture le 18 avril 2013 du Louxor, cinéma Art et Essai, l’ouverture prévue en 2014 d’une salle de spectacles et d’entreprises musicales à l’angle des rues Myrha et Léon ainsi que d’une grande brasserie de qualité à l’angle du Boulevard Barbès/Boulevard de la Chapelle, à la place du magasin Vanoprix.
     
    Les projets présentés par les candidats contribueront à promouvoir la vie d’un quartier mixte en pleine évolution, en favorisant son rayonnement culturel et en enrichissant le lien social entre les différents acteurs du quartier (riverains, entreprises, visiteurs…).
     
    Dans ce cadre, seront prioritairement étudiés les projets à dominante culturelle, de nature à assurer la diversité commerciale et artisanale du quartier et à répondre aux besoins de formation et d’emploi des parisiens. Ne seront pas étudiés les projets dans le domaine de l’équipement de la personne.

    Modalités de la consultation et critères de sélection
     
    Les candidats intéressés sont invités à prendre connaissance de l’intégralité du dossier :
     
    Consulter la présentation complète de l'appel à projets au format PDF 

    Conditions de remise des candidatures
     
    Les candidatures seront reçues jusqu’au vendredi 4 octobre 2013 12h00, sous pli cacheté à l’attention de Paris Habitat-OPH, comme précisé au sein de l’appel à projets.
     
     
    Renseignements complémentaires auprès de Paris Habitat
     
    Colette Barnabé : colette.barnabe@parishabitat.fr ou au 01.56.35.97.58
     
    Jean-Marc Azoulay : jean-marc.azoulay@parishabitat.fr ou au 01.56.35.97.40



  • Le projet d'aménagement de la caserne de Reuilly (12e)

    Paris, le 22/09/2014

    Paris Habitat a organisé le 25 novembre une réunion publique d'informations sur le projet d'aménagement de l'ancienne caserne de Reuilly (12e)

    Pour en savoir plus, téléchargez la présentation :Présentation_réunion_publique_25.11.13_v définitive2.pptxPrésentation_réunion_publique_25.11.13_v définitive2.pptx
  • Un rapport annuel « responsable » !

    Paris, le 22/09/2014

    Paris Habitat réalise cette année son premier rapport d’activité responsable pour l’année 2013, fusion du rapport d’activité, du rapport de la médiatrice et du rapport des bonnes pratiques sociétales.

    Paris Habitat réalise cette année son premier rapport d’activité responsable pour l’année 2013, fusion du rapport d’activité, du rapport de la médiatrice et du rapport des bonnes pratiques sociétales.
     
    Ce rapport d’activité responsable témoigne de l’engagement de l’Office en faveur de la société. Plus qu’un rapport qui rend compte de l’ensemble de nos réalisations et de nos activités en 2013, il illustre la volonté de rendre compte, de faire vivre une éthique, d’être transparent sur nos marges de progrès et nos objectifs et de laisser la parole aux parties prenantes qui font la vie de l’Office. Il illustre nos politiques et nos actions autour des thématiques de la RSE et du référentiel EURHO-GR®, référentiel européen RSE pour le logement social, et définit les objectifs responsables de l’Etablissement, en lien avec le projet stratégique « Paris Habitat 2017 ». Enfin, il a aussi pour ambition de faire partager nos valeurs d’ouverture, de confiance, d’exemplarité et de solidarité.
     
    La réalisation de ce rapport a mobilisé l’ensemble des directions et des parties prenantes avec lesquelles Paris Habitat œuvre au quotidien.
     
    Pour lire et télécharger le rapport, cliquez ici.
     
    Pour accéder au rapport de la médiatrice, cliquez ici

  • Paris Habitat participe avec l'AORIF au salon Paris pour l'emploi

    Paris, le 06/10/2009

    Rendez-vous les 8 et 9 octobre au Champ de Mars

    Salon pour l'emploi   

    Paris Habitat s'associe à l'Union sociale pour l'Habitat d'Ile-de-France (AORIF) en participant au 7e Salon pour l'emploi les 8 et 9 octobre 2009 au Champ de Mars.

     

    Paris Habitat ainsi que six autres organismes de logement social y proposeront des postes du contrat de professionnalisation à Bac+5, dans différents métiers.

     

     

     

     

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.parisemploi.org


  • Un Prêt parcours résidentiel pour les locataires de logements sociaux

    Paris, le 05/08/2009

    a Mairie de Paris a créé une aide en faveur des locataires de logements sociaux : le prêt parcours résidentiel

    De quoi s’agit-il ? C’est un prêt dont le montant s’échelonnera de 27 500 €, pour une personne seule, à 80 000 € pour les foyers avec trois enfants ou plus. Il est remboursable en 15 ans.

    Il est soumis à des plafonds de ressources correspondant au logement social intermédiaire de type PLS, soit 4 237 € par mois pour un couple ou encore 6 631 € par mois pour un ménage avec deux enfants.

    Ce prêt à taux zéro s’adresse aux locataires qui ont un logement à Paris géré par un bailleur social (organisme HLM ou société d’économie mixte de logement), qui s’engagent à libérer leur logement loué et à habiter dans le logement financé par ce prêt, qui ont des ressources inférieures aux plafonds, qui ne sont pas propriétaires de leur résidence principale au moment de l’achat ni au cours des deux années précédentes et qui justifient d’un an de résidence à titre principal à Paris au moment de l’offre de prêt.

    Ce prêt pourra être obtenu directement auprès des banques déjà partenaires de la Ville de Paris pour la distribution du Prêt Paris Logement : Banques Populaires (BRED, Banques populaires rives de Paris, Banque fédérale des banques
    populaires), BNP-Paribas, Caisse d’Epargne Ile-de-France-Paris, Compagnie de Financement Foncier, Crédit Agricole, Crédit Coopératif, Crédit Foncier, Crédit Immobilier de France Ile-de-France, CIC, Le Crédit Lyonnais (LCL), Crédit Mutuel, Crédit du Nord, Société Générale, SOFIAP.

    Pour en savoir plus, vous pouvez consulter sur le site de la Mairie de Paris.


  • Visite des administrateurs de Paris Habitat-OPH dans le Val-de-Marne

    Val-de-Marne, le 03/07/2009

    Une visite pour prendre la mesure des projets d'aménagement

     

    Mercredi 24 juin, Jean-Yves Mano, président, Marie-Françoise Legrand, vice-présidente, Pierre-René Lemas, directeur général et les administrateurs de Paris Habitat-OPH se sont rendus dans le Val-de-Marne pour prendre la mesure, sur place, des projets d’aménagement en cours :

    Villiers-sur-Marne :
    projet de rénovation urbaine de la cité des Hautes-Noues (signature de la convention Anru le 29 juin)

    Champigny-sur-Marne :
    - aménagement du quartier des Mordacs
    - projet de renouvellement urbain et social du quartier de Bois-l’Abbé


  • Conférence internationale à Paris Habitat-OPH

    Paris, le 30/06/2009

    Dans le cadre de la 40e conférence du Réseau Habitat & Francophonie, organisée en partenariat avec Valophis, l’OPH du Val-de-Marne, Paris Habitat a reçu le 9 juin dernier une délégation d’une cinquantaine de bailleurs sociaux venus du monde entier.

     

    Habitat et Francophonie

    Au programme de cette rencontre professionnelle : présentation des orientations du Plan climat de l’Office puis visite de la Zac Asnières (17e) et de l’îlot Binet (18e) que Paris Habitat aménage dans une démarche de développement durable.

    Le choix de la rencontre correspondait au thème de la conférence, intitulée « Habitat et développement durable : de l’adhésion intellectuelle à la réalité de terrain ».

    L’objectif de cette manifestation de quatre jours était en effet de répondre aux préoccupations des bailleurs de nombreux pays, confrontés à leur volonté de protéger l’environnement et de respecter les contraintes réglementaires sans alourdir les coûts de construction et les charges des locataires.


  • Chaufourniers : un film pour illustrer le projet de territoire

    Paris, le 07/05/2009

    Afin de témoigner de l'aventure collective du projet de territoires Mathurin-Moreau, Simon-Bolivar et Chaufourniers, la Direction territoriale Nord-Est et l'équipe projet ont imaginé un film.

     
    Réalisé par l'Association R'Style, il présente la construction du projet de réhabilitation des immeubles et le tissage de liens entre les locataires et les acteurs du projet ; Paris Habitat et les nombreuses associations locales impliquées, avec le soutien de la Mairie du 19e arrondissement.
     
    Ainsi, les gardiens du site, de manière spontanée, quelques partenaires privilégiés et l'équipe projet ont participé à ce film.
     
    Des locataires ont également témoigné afin de rendre compte de leur implication dans la vie de leurs immeubles et dans le projet, en direct avec les associations qui animent des ateliers sur le site.
     
    Enfin, le film est l'occasion de découvrir la fresque réalisée sur le site par quelques jeunes habitants sous la direction d'Alex et Brok, deux graphistes-peintres.
     
    Pour voir la vidéo, cliquez ici.

     

  • Lancement De toit à toit , le réseau social pour les locataires de Paris Habitat-OPH

    Paris, le 14/09/2011

    Paris Habitat-OPH tisse la toile pour que ses locataires tissent des liens

    Pour la 1ère fois en Europe, un office public de l’habitat conçoit un réseau social pour ses locataires.
    De toit à toit est un réseau social de proximité, sans motivation économique, sans publicité, mis à la disposition des seuls résidents de Paris Habitat-OPH. C’est une nouvelle application, uniquement dévolue au « mieux vivre ensemble ».
    De toit à toit a pour but de développer des relations entre voisins, de promouvoir la vie locale, de favoriser l’entraide, le partage, l’échange de services, la convivialité, bref le lien entre les personnes.
    « Mes voisins peuvent me rendre service, je peux rendre service à mes voisins » : dans notre société urbaine dépersonnalisée, c’est un des éléments clé pour rendre plus agréable notre quotidien.
    Le 14 septembre 2011, après 2 mois et demi de test auprès des locataires du 19ème arrondissement, Paris Habitat-OPH ouvre l’accès du réseau social De toit à toit à l’ensemble des locataires de son parc de 120 000 logements répartis sur Paris et la petite couronne.

    Pour télécharger le communiqué et le dossier de presse, cliquez ici.

     


  • Le 108 rue de Picpus : un cœur d’îlot haut en couleur

    Paris, le 29/10/2008

    Paris Habitat a inauguré le 28 octobre ce programme de 63 logements sociaux

     

    108 rue de PicpusC’est à la place d’un ancien bâtiment industriel vétuste que le studio d’architecture Combarel et Marrec a imaginé un programme aux couleurs vives. 63 logements PLUS et autant de places de stationnement ont ainsi été créés dans deux corps d’immeuble au 108 rue de Picpus (Paris 12e).

    Les façades côté rue de Picpus plutôt classiques jouent avec leurs effets de transparence sur les reflets des surfaces vitrées vertes et grises. Le second immeuble, inséré dans l’îlot, est, quant à lui, paré d’un rose très vif.

    Ce programme de logements a reçu le label « Habitat et Environnement ». Il témoigne de l’engagement de Paris Habitat dans le domaine du développement durable. 

    Ainsi, 150m² de toiture végétalisée de type « toundra » ont été intégrés sur les logements situés en rez-de-chaussée et des capteurs solaires thermiques sont repartis sur les terrasses des 2 bâtiments. Ils produisent l’eau chaude sanitaire pour l’ensemble des appartements.

    Michèle Blumenthal et Pierre-René LemasJean-Yves ManoLe programme a été inauguré le 28 octobre dernier, en présence de Pierre-René Lemas, directeur général de Paris Habitat, Jean-Yves Mano, président et adjoint au maire en charge du logement, et Michèle Blumenthal, maire du 12e arrondissement.

     

    Pour télécharger le dossier de presse, cliquez ici.

     


  • Planchat-Vignoles : une architecture faubourienne réinventée

    Paris, le 07/10/2008

    Paris Habitat a inauguré cette opération le 6 octobre dernier

     

    Planchat-Vignoles   Le programme de 99 logements sociaux de Planchat-Vignoles marque un véritable virage de la commande architecturale de la Ville et de Paris Habitat, signant un réel renouveau en matière d’architecture des logements sociaux.

    Ce programme occupe un périmètre délimité par les rues des Vignoles, de Terre-Neuve, de Buzenval et Planchat. Un morceau de quartier composé de cours et d’impasses, très typiques de l’urbanisme faubourien qu’il fallait respecter sans empiéter sur les rues, afin de conserver le charme de l’endroit ; un programme et un urbanisme nourris aussi par la diversité des fonctions. On y retrouve des logements, des lieux d’activité mais aussi des commerces, un  restaurant.

    Cette réflexion a conduit à créer un immeuble en cœur d’îlot dont les façades se végétaliseront au fil du temps et autour duquel s’élèvent des petites maisons.  


    Du beau bio...

    Le programme Planchat-Vignoles est labellisé Habitat et Environnement RT 2000 -15%. L’ensemble des espaces verts sera entretenu de façon « bio » sans produits chimiques. Les eaux de pluie seront récupérées. En outre, l’utilisation du bois notamment en façade de l’immeuble central constitue un piège à CO2,

    700 m² de  toits végétalisés

    L'immeuble central du programme Planchat-Vignoles est doté de 700 m² de toitures végétalisées. Dans le cadre de sa charte de développement durable, Paris Habitat développe ce types de surfaces. A ce jour environ 5 300 m² ont été installés entre 2006 et 2007 sur des toitures d'immeubles. 4 500 m² supplémentaires sont en cours de chantier.

    Pour télécharger le dossier de presse, cliquez ici. 


  • Plan climat

    Paris, le 15/09/2008

    Une première analyse énergétique globale du patrimoine

    Dans le cadre du plan climat de la Ville de Paris, Paris Habitat a lancé une première analyse énergétique globale sur son patrimoine.

    Actuellement, la consommation d'énergie pour la fourniture du chauffage et de l'eau chaude sanitaire est estimée à 1,2 milliard de KWh par an.

    Pour Paris Habitat, la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 30 % d'ici 2020 correspond à une diminution de consommation de 360 millions de KWh.


  • Une semaine du handicap à Paris Habitat

    Paris, le 05/06/2009

    L'Office se mobilise pour l'intégration professionnelle des personnes handicapées

     Affiche semaine du handicap

     Paris Habitat - OPH organise, du 8 au 12 juin, à l'attention de ses 2.800 collaborateurs, une semaine du handicap, au cours de laquelle sont proposés des parcours de mise en situaton et ateliers pratiques sur le thème de l'intégration des personnes handicapées dans l'entreprise.

    Cette action s'inscrit, par ailleurs, dans un contexte plus large. Paris Habitat est le premier bailleur à avoir signé, en novembre 2007, la Charte de la diversité en entrerpise. Cela traduit son engagement en faveur de la non-discrimination et de l'égalité des chances, en matière d'emploi.

    Cette initiative est organisée avec la collaboration de l’APF - Association des Paralysés de France, l’association Paul Guinot qui agit pour les personnes aveugles et malvoyantes, le Comité Régional Ile-de-France Handisport, SERAC formation, association dédiée aux sourds et malentendants et la Ville de Paris et la CRETE, compagnie de recherche d'expression théâtrale en entreprise.

     

     Le parcours de mise en situation de déficience visuelle
    Le parcours de mise en situation de déficience visuelle

     

     L'atelier des cinq sens
    L'atelier des cinq sens

     

     L'atelier braille et l'atelier basse vision
    L'atelier braille et l'atelier basse vision

     

     Conférence-atelier interactif : info surdité et atelier langue des signes
    Conférence-atelier interactif : info surdité et atelier langue des signes

     

     Parcours de sensibilisation moteur
    Parcours de sensibilisation moteur

     

     Découverte de la voiture équipée
    Découverte de la voiture équipée

     

     Théâtre
    Pièce de théâtre pour découvrir une autre image du handicap.

     


  • Impasse du Gué : un projet précurseur de « développement durable »

    Paris, le 02/12/2008

    Ce programme de 93 logements vient d’être livré par Paris Habitat

     

    Bâti dans un quartier du 18e arrondissement en mutation profonde, le long de la rue de la Chapelle, le projet de l’Impasse du Gué se compose de 4 bâtiments agrémenté, en cœur d’îlot, d’un jardin de 760 m².

    Lancé en 2004, le projet est précurseur en termes de développement durable, mettant notamment l’accent sur les économies d’énergie avec l’objectif d’une consommation énergétique inférieure de 30% selon la norme RT 2000.

    L’ensemble des bâtiments de l’Impasse du Gué est en effet doté d’une isolation des façades par l’extérieur, de toitures végétalisées, d’un chauffage solaire, ainsi que d’une ventilation double flux. En outre, il bénéficie d’une accessibilité totale des logements ; 8 d’entre eux étant déjà adaptés avec un équipement domotique.

    A travers ce programme, Paris Habitat témoigne de nouveau de son engagement en matière environnementale.

    Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le dossier de presse, en cliquant ici.

    Inauguration

    Inauguration de l'Impasse du Gué, le 3 décembre
    2008,
    en présence de Roxane Decorte, Jean-Yves
    Mano, Daniel Vaillant et Pierre-René Lemas.


  • L'Opac de Paris est devenu Paris Habitat

    Paris, le 20/08/2008

    En devenant un Office public de l'habitat, il se dote d'une nouvelle identité

    Logo de Paris Habitat-OPHComme celui de tous les Offices et Opac de France, le contexte administratif de l'Opac de Paris a récemment évolué. L’ordonnance du 1er février 2007 a en effet unifié le statut de ces établissements en Offices publics de l’habitat (OPH) et le décret paru le 18 juin 2008 en a précisé notamment les modalités de gouvernance.
    A cette occasion, l'Opac de Paris change de nom et de logo. Il s'appelle désormais Paris Habitat - OPH.
    Ce changement d'image représente aussi l'aboutissement de l'évolution profonde engagée il y a quelques années pour adapter l'établissement aux attentes des locataires, des demandeurs de logement et des partenaires.
    Cette nouvelle identité a été précédée par un autre changement majeur pour l'Office, puisqu'il a quitté en juin son siège historique de la rue du Cardinal-Lemoine pour regrouper en un même lieu ses directions centrales, au 21 bis rue Claude-Bernard (Paris, 5e).

  • Promenade urbaine : de la « ceinture verte » à la « couture urbaine » 20e arrondissement

    paris, le 12/06/2012

    Promenade urbaine : de la « ceinture verte » à la « couture urbaine » - 20e arrondissement

     

    Promenade animée par Catherine Blain, architecte et historienne de l’architecture
    Samedi 23 juin à 14h
    Rendez-vous au métro Porte de Montreuil

    Dès 1919, lors du concours pour l’aménagement et l’embellissement de Paris,  est lancée l’idée de sauvegarder l’emprise de l’ancienne enceinte de Thiers pour doter la capitale d’une « ceinture verte », bandeau continu de jardins où s’insèrent harmonieusement de nouveaux ensembles de logements ainsi que des équipements. C’est sur ce projet que s’engage cette promenade, Porte de Montreuil, en parcourant différents ensembles HBM aux accents résolument hygiénistes (air, soleil, verdure). Ce mode d’intervention sur la ville existante, sous forme de ceinture avec ses « ensembles d’habitation », est ensuite interrogé au regard de certaines opérations des années 1980 puis, en déambulant dans les méandres d’anciennes rues de faubourgs, avec ses passages, venelles, vestiges et lieux de mémoire en confrontation. Descendant vers le centre de Paris,  empruntant la rue Saint-Blaise et la rue des Orteaux, la rue des Haies et la rue des Vignoles, la réflexion sur l’habitat passe du « prêt à porter » à la « haute couture » – dont la qualité relève de la précision et de l'unicité du travail  sur mesure, avec une surface mesurée de tissu…

     

    Paris Habitat OPH et l’Association Les Promenades Urbaines proposent de juin à novembre 2012, un cycle de cinq promenades intitulé « Le logement social à Paris, construire et habiter la ville ». Les promenades invitent à découvrir la place du logement social dans la capitale et ses contributions,

    Pour consulter l'ensemble du programme des promenades cliquez ici


  • Les dernières expositions d’artistes

    Paris, le 25/11/2010

    Venez découvrir…

    La Galerie présentera du 29 novembre au 12 décembre 2010 "Grandeur nature", les oeuvres de Médéric Bottin, artiste peintre locataire de Paris Habitat - OPH.

    Ouverture : tous les jours, de 15h à 20h (sauf mercredi et vendredi)

    La Galerie : 11-13 rue Abel Gance, 75013 Paris.

     

    Dans le cadre du mois de la photo*, Sinono, plasticien, locataire de Paris Habitat-OPH, présentera "Mes urbanités" à l'Expo, du 18 au 27 novembre 2010.

    Ouverture : du mercredi au samedi de 16h à 19h.

    L'Expo : 5, rue Maurice Bouchor, 75014 Paris

     

    * avec le soutien de la Mairie du 14e.

     

     


  • Un "Top Com" pour Paris Habitat

    Paris, le 17/02/2009

    Le logo de Paris Habitat récompensé

    Le Top Com de bronze

     

    Le "Top Com", un congrès qui réunit des professionnels de la communication d'entreprise, récompense chaque année les meilleures actions et réalisations.

    Cette année, Paris Habitat, nominé dans la section design, a reçu le "Top Com" de bronze pour son nouveau logo.


  • Une campagne de communication grand public pour la Fédération des OPH

    Paris, le 24/10/2008

    Un spot TV à découvrir jusqu'au 3 novembre

    Pour la première fois, la Fédération nationale des Offices publics de l'habitat lance une campagne de communication de grande ampleur. Du 25 octobre au 3 novembre 2008, un spot télévisé sera diffusé sur plusieurs chaînes.

    Pour visionner le spot TV, cliquez ici.

     


  • Parution du rapport annuel 2007

    Paris, le 30/06/2008

    « L'action au service de l'habitat social »

     

    Telle est l’accroche du dernier rapport annuel présentant de bilan de l’activité et les comptes de l’année 2007.
    Le rapport présente également, comme l'an passé, les livraisons de l’année.



    Pour télécharger le rapport annuel, cliquez ici.

     


  • Suite à l'accident d'ascenseur survenu le 19 juin au 6 Square de l'Aveyron...

    Paris, le 23/06/2008

    ... vous pouvez lire le communiqué de presse de l'Office en cliquant sur le lien ci-dessous

    Lien vers le communiqué de presse.
  • L’Office, premier bailleur social à ratifier la Charte de la diversité

    Paris, le 01/04/2008

    L'Opac de Paris a signé, le 25 octobre dernier, la Charte de la diversité en présence de "Entreprises et Quartiers" d’IMS-Entreprendre pour la Cité.

    L'Office signifie ainsi son attachement au pluralisme et à la diversité culturelle, ethnique et sociale à travers ses recrutements et la gestion des carrières. Et affirme son engagement et les valeurs d'Equité, Egalité des chances et respect de la personne.

    L'Office a par ailleurs participé pour la première fois au forum emploi et diveristé en avril 2008.


    Pour accéder à l'espace recrutement, cliquez ici.

    Pour télécharger le document relatif à cet engagement, cliquez ici.

    Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.

  • L'Office et quatre autres bailleurs sociaux parisiens interpellent l'Etat et les ascensoristes sur les carences d'entretien et de maintenance

    Paris, le 31/01/2008

    Jeudi 31 janvier 2008, l'OPAC de Paris, la RIVP, la SGIM, la SIEMP, la SemPariSeine ont interpellé, dans une conférence de presse, l'Etat et les ascensoristes sur les carences d'entretien et de maintenance qui pénalisent au quotidien leurs locataires.

    Regroupant près de 190 000 logements, ces cinq bailleurs sociaux possèdent la première flotte d'ascenseurs de France avec 8 000 cabines. La maintenance et la modernisation de ces équipements dépendent d'un petit nombre de prestataires : Thyssen, Somatem/ Schindler, Koné et Otis.

    Aujourd'hui, 5 % de ces appareils, soit 400 ascenseurs, sont pourtant immobilisés de façon chronique. Cette situation pénalise, de façon inadmissible, plusieurs milliers de locataires.

    A l'heure où les manquements des ascensoristes se multiplient, accentués par la mise en œuvre de la loi de Robien, ce collectif de 5 bailleurs se fait le porte-parole des locataires et dénonce publiquement ces défaillances. Il souhaite que soient rapidement trouvées des solutions.

    Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

    Pour télécharger le dossier de presse, cliquez ici.