bien choisir son parquet
DECO

Comment bien choisir son parquet ?

Le parquet reste l’un des revêtements les plus utilisés, aussi bien pour le neuf que la rénovation. On l’apprécie pour son authenticité, son confort et son aspect chaleureux. Il existe différentes essences de bois, des finitions, des poses différentes, et le choix d’un parquet n’est jamais simple. Voici donc quelques conseils pour trouver le sol le mieux adapté à votre intérieur.

Pour quelle pièce ?

bien choisir son parquet

Vous devez prendre en compte le passage et la fréquentation de la pièce pour choisir votre parquet. Plus un bois est dur, plus il sera résistant. Il y a 4 classes différentes qui vous indiquent la dureté ou la densité du bois :

  • Classe A : Les bois tendres, comme le pin, l’aulne, le sapin, etc. Ils sont suffisants pour les pièces à faible trafic comme les chambres.
  • Classe B : Les bois mi-dur, avec le merisier, le noyer, le bouleau, etc. Excellent pour les chambres et les zones à trafic modéré.
  • Classe C : Les bois durs, tels que le chêne, le frêne, l’érable, le hêtre, sont intéressants pour le salon, qui reçoit souvent du monde.
  • Classe D : Les bois très durs, comme le merbau, le jatoba, le doussié, sont parfaits pour la cuisine, un couloir ou une entrée, là où il y a régulièrement du passage.

Vous trouverez un choix impressionnant chez surface-parquet.com/, qui propose vraiment des revêtements de sol adaptés à toutes les pièces et à tous les goûts, pour tous les budgets.

Le type de finition

Selon la pièce, l’exposition à l’humidité ou aux tâches, vous devez évidemment opter pour une finition appropriée.

Pour une salle de bains, la résistance à l’eau est obligatoire. Les essences de bois les mieux adaptées sont le teck, le robinier, mais également le chêne. Les lames seront collées en plein sur l’ensemble du support avec une finition vernie ou huilée, afin d’augmenter la stabilité et réduire le risque d’infiltration.

Dans une cuisine ou dans une entrée aussi, le parquet aura tendance à souffrir plus facilement des rayures, des chocs ou des tâches. On opte donc pour un parquet dur avec une finition au verni ou à l’huile, qui nous permet de nettoyer les taches facilement d’un coup de serpillère.

On note également que les rayures sont moins visibles sur les parquets mats que sur les parquets brillants. C’est pour cette raison qu’on préfère une finition à l’huile pour une cuisine ou un salon.

Le type de pose

choisir son parquet

Ici, c’est évidemment une question de goût, mais également de budget. Certaines poses réclament plus de temps et sont donc plus onéreuses. Quoi qu’il en soit, la pose va apporter de la personnalité à vos pièces.

C’est la pose à l’anglaise qui est la plus classique. Il n’y a pas ou peu de pertes à la découpe, c’est simple mais élégant. La pose à la française est moins appréciée ces dernières années, mais elle peut se prêter à certaines grandes pièces, comme un salon ou une véranda.

Enfin, plus classieux, vous pouvez opter pour une pose en point de Hongrie, en échelles ou bien une pose Versailles, qui apportera immédiatement du cachet à votre pièce.

La surface à couvrir

Le nombre de m² d’une pièce va souvent influer sur le choix du parquet. Plus la pièce est grande, plus on peut opter pour des lames de grande largeur. À l’inverse, pour une chambre de 10 ou 12 m², des lames étroites sont un bien meilleur choix. Il y aura plus de rangées, ce qui accentue efficacement l’effet de grandeur.

On va également préférer une pose à l’anglaise classique pour les petites surfaces. Les poses plus sophistiquées s’adaptent beaucoup mieux aux pièces de plus de 20 m².

Vous pourriez également aimer...