decoration locataire
DECO

Location : Travaux et décoration, ce qu’il est possible de faire !

La question de la décoration et des petits travaux se pose régulièrement lorsqu’on est locataire. Vous avez forcément envie de créer le cocon parfait, selon vos besoins et vos goûts en matière de déco, mais il n’est pas possible de faire tout et n’importe quoi.

Pouvez-vous remplacer le sol, poser de la tapisserie, faire des trous dans les murs ou même faire tomber une cloison pour gagner de l’espace ? Je vous explique ce qu’il est possible de faire, sans avoir de problème avec le proprio.

Réaliser de gros travaux

Vous n’aimez pas le carrelage et vous souhaitez un parquet ou bien vous avez besoin d’une porte-fenêtre dans une chambre, ou encore vous aimeriez détruire le mur qui sépare la cuisine du salon pour gagner en luminosité…

On parle ici de « vraies transformations », et les droits du locataire concernant les travaux sont limités. Une grosse modification est interdite sans l’accord du propriétaire (article 6 de la loi du 6 juillet 1989). Si vous ne respectez pas le refus du propriétaire, alors ce dernier pourra évidemment conserver la caution, mais il peut aussi réclamer la remise en état initial des lieux, à vos frais.

Il faut donc communiquer avec le propriétaire, lui démontrer que c’est une plus-value pour le bien. S’il accepte, vous négocierez à l’amiable le coût des travaux. Le propriétaire peut accepter, mais laisser la totalité des travaux à votre charge.

Les petits aménagements

decoration location

Si vous souhaitez peindre une chambre en jaune, faire de nombreux trous pour accrocher des cadres, alors vous avez parfaitement le droit de le faire, sans prévenir le propriétaire. La seule condition, c’est que les modifications ne dégradent pas les lieux ou les équipements.

Le propriétaire peut cependant vous demander au moment de la signature de signer un contrat pour conserver les murs blancs par exemple. Si rien n’est précisé, alors vous faites ce que vous avez envie et il ne pourra pas réclamer une remise en état à la fin du bail.

En revanche, si la peinture est mal faite, qu’il y a beaucoup de trous pour les cadres et qu’il y a donc quelques travaux de rénovation à prévoir après votre départ, le propriétaire est libre de conserver une partie ou la totalité de la caution. Le mieux est donc de rendre l’appartement dans le même état qu’au départ. En revanche, il y a toujours une clause concernant « l’usure normale ». Vous devez à votre charge, vous occuper de l’entretien général (ampoules à changer, robinet qui fuie, prise de courant qui ne fonctionne plus…), mais vous n’êtes pas responsable si le chauffe-eau tombe en panne au bout de 4 ans ou si le parquet n’est plus aussi brillant après 5 années dans le logement.

La déco de votre choix

Bien sûr, en tant que locataire, vous êtes chez-vous et vous avez donc le droit d’opter pour la décoration  ou le mobilier de votre choix. Il existe des solutions pour tout transformer sans rien abîmer, comme du parquet adhésif si vous n’aimez pas le sol actuel ou bien du papier peint repositionnable si vous êtes fatigué de vos murs trop blancs.

Même si le propriétaire veut vendre l’appartement ou la maison qu’il vous loue, il ne peut pas imposer un style particulier pour plaire aux acheteurs. Si vous aimez les origamis ou les licornes et que vous souhaitez en mettre partout dans votre maison, vous êtes totalement libre de le faire !

Vous pourriez également aimer...