LIFESTYLE

Orner la tombe d’un proche : les variétés saison par saison

L’hommage à un proche disparu ne se limite pas à la période de deuil. Fleurir le lieu du repos éternel, que ce soit une tombe ou un columbarium, est une manière de perpétuer le souvenir. Apporter de la couleur et un peu de gaieté dans un jardin aussi particulier qu’est le cimetière, plus souvent considéré comme un lieu triste que vivant, n’est pas toujours évident. Pourtant, vous pouvez faire en sorte de donner une touche plus positive en fleurissant la tombe d’un proche toute l’année, sans vous limiter aux dates saintes. Voici les plantes idéales capables de résister aux conditions propres à chaque saison de l’année.

Prendre le temps de fleurir une tombe

Le mode de vie moderne ne permet pas toujours de se rendre au cimetière régulièrement. Et généralement, la visite dans ce jardin où reposent nos proches se limite à une visite annuelle, le jour de la Toussaint, pour déposer un chrysanthème encore dans sa housse à côté de la plaque tombale en mémoire de la personne disparue. Si, dans certains pays, les cimetières sont des lieux joyeux et colorés, où les familles aiment se recueillir régulièrement, en France, ce sont plutôt des endroits froids où rien ne dépasse. Mais les choses tendent à changer petit à petit. Choisir la bonne plante, qui sera capable de résister à la sécheresse, au froid ou encore au vent en attendant votre prochaine visite est déjà un premier pas.

Les plantes d’été

Les mois d’été impliquent les fortes chaleurs et le manque d’eau. S’il peut à priori s’avérer compliqué de choisir une plante capable de résister à ces conditions extrêmes, ce n’est pas impossible. Attention en revanche à ne pas vous laisser gagner par l’enthousiasme des jolies couleurs. L’été, c’est la période où les plantes sont au maximum de leur vivacité, où elles offrent leurs plus belles fleurs. Mais toutes ne sont pas résistantes et donc adaptées au cimetière. Si vous voulez qu’elles tiennent longtemps, mieux vaut se diriger vers des spécimens qui supportent les périodes de canicule.

On pense par exemple au dipladenia et ses petites trompettes blanches, roses ou rouges, un incontournable qui se tient parfaitement. Pour un peu plus d’originalité, on peut également partir sur les senteurs délicieuses de la lavande ou des gauras. Et pourquoi ne pas faire une petite composition de succulentes ou de plantes grasses telles que les sedums ou les joubarbes qui adorent la chaleur.

Les plantes d’automne

L’automne, c’est la saison du souvenir, de la Toussaint. C’est là que les cimetières sont les plus colorés, garnis surtout de chrysanthèmes. Si ces dernières trônent souvent seules sur les tombes, elles peuvent être accompagnées de graminées, plantes légères très à la mode dans nos intérieurs, mais trop peu dans nos cimetières. Mais d’autres plantes sont très résistantes aux intempéries, comme les bruyères qui ne craignent ni le froid ni le gel ou les cyclamens. Pour ce qui est des petits arbustes, une des variétés traditionnelles des cimetières est la Véronique, avec son feuillage vert et crème qui n’aime pas beaucoup les rayons du soleil directs et ses discrètes fleurs mauves. Cette dernière apportera une jolie touche lumineuse à un lieu et une saison un peu grise.

Les plantes d’hiver

Comme pour l’été avec ses températures hautes et extrêmes, l’hiver est une période froide que toutes les plantes ne sont pas à même de supporter. Pourtant, les possibilités pour égayer une tombe à cette époque de l’année sont larges. On pense par exemple aux pensées qui supportent parfaitement le manque de soleil et le gel. Mais aussi les camélias ou les hellébores comme les Roses de Noël qui fleurissent à partir du mois de décembre. Enfin, on peut choisir les sedums et leurs feuillages dorés, verts, pourpres ou panachés qui persistent à l’hiver, ainsi que les jasmins persistants ou les lauriers thyms. Et pourquoi pas des petits lierres, symbole de l’attachement, de l’éternité et de l’immortalité, pour un message d’amour fort et sans limites.

Les plantes de printemps

Le printemps est la saison de la renaissance, de la nature qui se réveille doucement et de la chaleur qui revient. Le moment idéal pour mettre de la couleur sur les tombes de nos proches en choisissant de jolies fleurs comme les tulipes, les muscaris ou les jonquilles. Pour mettre en valeur ses plantes, on peut les souligner de vergette de Karvinski, une plante vivace à la beauté originale qui fleurit de manière abondante du printemps à l’automne. Ses petites fleurs d’abord roses puis blanche au cœur jaune, proches des pâquerettes, apportent un côté très champêtre. À la fin du printemps, on n’hésite pas à déposer un beau lapis lazuli, reconnu pour sa grande résistance à la chaleur, au vent et à la sécheresse.

Vous pourriez également aimer...